ACLG écrivain public, rédactrice pour tous
06 80 21 41 23

Album souvenirs mariage

Album souvenirs mariage

Extrait d’une journée mémorable pour A. et C. et de l’album souvenirs mariage.

Arès les retrouvailles, les embrassades, tout ce joli monde se dirige vers la salle des mariages de la mairie. En longue procession un peu brouillonne, les invités montent l’escalier et s’agglutinent comme ils peuvent dans la salle sur les chaises disposées là, en prenant soin comme souvent dans les cérémonies officielles, de ne pas occuper le premier rang qui reste donc clairsemé. Il y a toujours dans les rassemblements ces moments de gêne, de timidité, quand la glace n’est pas encore brisée entre les invités. De toutes façons, aucune directive n’est donnée pour s’asseoir, on se met où on veut (….).

Avec le monde, il fait vite chaud malgré les fenêtres ouvertes. Peu à peu, en attendant les futurs mariés les conversations d’abord murmurées prennent de l’intensité et le niveau sonore augmente pour atteindre un joyeux brouhaha. Le temps s’écoule, les minutes passent. Les conversations semblent être moins nombreuses pour devenir rares et donc de nouveau chuchotées.

A. (la future mariée) se fait attendre. Bizarre ! Le marié qui était monté, redescend. Nous sommes plusieurs à faire de même. A. est en bas de l’escalier, si belle dans sa magnifique robe blanche de mariée, radieuse. Elle attend. Mais que fait-elle ? Elle me sourit, complice. C’est, de toute évidence, le premier couac de la journée à noter dans l’album souvenirs du mariage. C’est la première anecdote mais pas la dernière même si elle ne le sait pas encore …

Son amie témoin tarde à revenir. La témoin de la mariée, c’est son amie d’enfance, coiffeuse qui l’a donc préparée. Après s’être occupée de la future mariée, elle est rentrée se préparer à son tour avec son mari et ses enfants. Mais force est de constater qu’elle ne revient pas. 

Que se passe-t-il ? 

Le temps devient long, les minutes s’égrènent. Là-haut, les invités s’impatientent. On entend ceux qui, restés debout faute de place, piétinent et les discussions se sont faites rares. Le silence dans la chaleur moite est oppressant.

Un appel téléphonique passée par la future mariée, histoire de briser l’attente, permet de comprendre et de prévenir l’assemblée qui là-haut montre de plus en plus de signes d’impatience. Lorsque la témoin a demandé au marié de lui confirmer l’heure du mariage à la mairie, celui-ci s’est trompé. Il a donc, involontairement, retardé la cérémonie de 30 minutes. La témoin est sur la route mais forcément elle a pris son temps pensant qu’elle en avait. On ne se marie pas sans témoin ! Alors attendons ! Elle ne va plus tarder. 

Autre texte sur un mariage : https://aclg-ecrivain.fr/mariage-de-m-et-b/

Voir aussi https://www.instagram.com/anneclarylegall/

Laisser un commentaire

CONTACT

Vos objectifs : Ne plus vous prendre la tête avec les documents, la paperasse… alors n’hésitez pas, contactez moi:

Téléphone : 06 80 21 41 23

Mail : Me contacter